Glamping : le camping de luxe

In Glampingby mademobile1 Comment

Voici la définition de «Glamping» selon Wikipédia : parfaite pour les vacanciers un peu douillets, cette formule permet d’avoir le meilleur du camping (se retrouver en pleine nature) et du glamour (se sentir comme à l’hôtel).

Pour moi ça se traduit particulièrement par :

  • Des outils de qualité pour cuisiner des repas gastronomiques, du stock neuf, pas des vieux restants de la maison
  • De la vraie vaisselle et des verres qui cassent, pas de plastique ou de jetable.
  • Une cafetière (pas de capsules svp) pouvant faire des espresso-latte-cappuccino-machiato
  • Un lit confortable comme à la maison
  • Une salle de bain complète
  • Un frigo, un congélateur, un micro-ondes, une cuisinière et un four à convection (malheureusement on oublie le lave-vaisselle, du moins pour l’instant…)
  • L’air climatisé et le chauffage
  • De l’espace pour mettre plein de vêtements et de chaussures (mon côté girly)
  • Un centre de divertissement : cinéma maison et système de son
  • Un espace adapté pour travailler à distance

Si je peux résumer ainsi : j’ingurgiterai tous nutriments nécessaires à garder mon énergie pendant une longue randonnée (quitte à ce que ça ne goûte pas super bon) et le soir venu, je dégusterai un mousseux avec un tartare de saumon dehors sur la table de pique-nique.

Voilà pourquoi le «gamping» avec mon VR convient très bien à ma nature pleine de contradictions.

Comments

  1. Bon, enfin, il y en a qui ont compris ! J’ai tellement de difficulté à croire qu’on peut trouver plaisir à se « donner de la misère » en vacances…Attention, nous avons un chalet familial au bord d’un lac, au fond des bois et sans électricité, tout est au propane. J’y ai passé toutes mes vacances d’enfance et j’ai plaisir à y retourner avec mes enfants, devenus ados. Alors là, rien de glamour cependant, mais toutes les commodités.

    Mais dis-moi donc, Madeleine, ton fameux glamping exclut-il les araignées ? Car bien honnêtement et humblement, ce sont plutôt ces horribles bestioles qui m’ont toujours tenu à l’écart d’une tente…Car j’en ai toujours vu des tas les quelques-fois où j’ai pratiqué le camping…

    Louise, une glamour arachnophobe qui s’assume.

Leave a Comment